Petit Déj' chez Technifutur: Le Webmarketing 2010

17 Mars, 8h15: un petit croissant et un verre de jus d’orange suivis par une conférence de plus ou moins 2h,  tel a été mon programme ce mecredi matin. Le thème de ce “e-check up”: le web marketing 2010.

La conférence se déroule dans les bâtiments de Technifutur à Liège. Le chef d’orchestre est Olivier Matz. L’orateur du jour Fred Colantonio.

Nous sommes une dizaine de participants: 5 représentants de 3 sociétés, un concepteur de site web et des stagiaires.

On s’installe. La salle de conférence, “l’espace e-business”, est vraiment excellente. Olivier Matz présente le contexte et le programme puis entame une introduction. Le style est convivial et bien orchestré. Il donne ensuite la parole à Fred Colantonio.

Le web change, les règles aussi. Le temps est bien loin où avoir un site web est une fin en soi. Le marketing de masse n’est plus. Vive le marketing “one-to-one”. Première réaction, premiers échanges d’idées avec les participants. Chouette, ce sera clairement une session interactive. Fred Colantonio l’encourage d’ailleurs et c’est une bonne chose.

“Oui, le marketing one-2-one, ça prend du temps, mais c’est ça qui marche aujourd’hui.”

L’importance de la confiance et de la réputation est ensuite abordé. La légitimité de l’information sur un site est renforcée par l’appui de commentaires qui sont ratachables à des personnes réelles. Si l’assemblée semble d’accord avec cela, un mini débat prend forme entre ce qui s’applique au B2B et au B2C dans le contexte du e-commerce. “Le gars B2B qui vient acheter un produit sur le site. Il vient, il achete et il est parti. Il n’a pas le temps/ l’envie de donner son avis.”, dit un participant.

Je ne suis pas entièrement d’accord avec cela. Le client B2B, ainsi que celui du B2C, a assurément un avis sur le pourquoi il est venu sur le site X plutôt que Y pour acheter tel produit; il est même fort probable qu’il a un avis pertinant sur le produit de part son utilisation. Arriver à capturer cela et à le mettre en valeur est très important pour renforcer la confiance de l’utilisateur, la réputation de la société, du produit ou de la personne. Les nouvelles générations sont beaucoup plus ouvertes sur le partage des avis que ne le sont les générations précédentes. Une société doit donc être prête à recevoir ces feedbacks et interagir avec ceux-ci. Et pourquoi ne pas les susciter dans certains cas comme suggéré par un participant, @barthox. Je suis d’accord avec cela.

A mon sens, ce n’est pas spécialement dans une section “commentaires” intégrée au site concerné que les commentaires seront créés, ni les plus influants. C’est sur d’autres plateformes, en périphérie, qui seront dépendantes de l’activité et du produit: un forum, un site généraliste parlant dudit produit, les réseaus sociaux (facebook, twitter, linkedin, etc). C’est là qu’il faut capturer /interagir avec/ susciter les commentaires; sur une plateforme tierce qui, par défaut, n’entre pas en conflit de confiance par rapport au produit. Tout l’art sera de pouvoir acheminer un futur client vers le site de la société via ces commentaires.

Je rejoins clairement Fred Colantonio qui nous disait au début de la conférence : “Pour moi le futur du webmarketing, c’est un site web qui fait le focus sur le produit, sur la société. Et la réputation du produit et de la société est externe, là où les communautés interagissent, s’expriment”.

La présentation reprend et l’orateur nous parle du Marketing Web. Il fait remarqué que l’approche décrite est valable tant pour une société, que pour une personne faisant du personal branding. Le focus est cependant donné sur la société.

Voici la présentation de Fred Colantonio:

[slideshare id=3374106&doc=marketing-web-2010-tf-100309060659-phpapp01]

Au final, un présentation très pro dans la forme, un orateur de qualité, un conférence très interactive bien gérée par @FredColantonio, une session de networking sympathique, sans oublier le croissant et le verre de jus d’orange du matin. Mon premier Petit Dej’, made in @Technifutur, fût une très bonne matinée.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn

0 Responses to “Petit Déj' chez Technifutur: Le Webmarketing 2010”


Comments are currently closed.